Les différentes méthodes d’épilation

Les beaux jours sont là, nous rappelant que l’été s’approche à grands pas, nous rappelant de rafraîchir nos jolies robes d’été et de sortir nos sandales. Nous rappelant surtout la guerre sans merci que chacune d’entre nous mène à ses poils qui lui gâchent la vie.

Combien de fois n’avons-nous pas rêvé de nous réveiller un de ses jours avec la peau glabre …des chinoises, par exemple ?

Trêve de plaisanterie, chacune de nous présente une pilosité différente, du simple duvet à l’hirsutisme (qui doit faire l’objet d’une consultation, surtout dans les cas préoccupants). D’où la nécessité de lister les différentes méthodes et techniques d’épilation et surtout faire le bon choix pour le type de peau.

• LE RASOIR

Indolore, économique et surtout rapide, c’est l’une des méthodes les plus utilisées, sinon régulièrement, au moins pour les « urgences ». Votre cher et tendre rentre le soir et vous dit « chérie, on sort dîner au resto ! ». L’occasion rêvée de mettre votre belle petite robe toute neuve ; mais, Horreur et Damnation, on attendait la semaine prochaine pour aller à l’institut de beauté pour des jambes douces à la cire et ce qui s’apparente le plus à nos jambes est…un porc-épic ! Qu’à cela ne tienne, les nouvelles générations de rasoirs féminins promettent des gambettes toute douces en un tour de main. Les marques s’ingénient à nous proposer des produits compatibles même avec les peaux les plus sensibles. Des modèles avec savon intégré, d’autres enrichis en actifs hydratants, sans parler des gels douche « spécial épilation » et des produits à appliquer après l’épilation, le choix est vaste. Point commun entre les différents modèles de rasoirs : des couleurs fruitées, des designs soooo féminins mais surtout qui épousent les courbes féminines, avec des poignées qui facilitent la prise, pour éviter les coupures.
Inconvénient majeur : une repousse rapide et drue avec des poils de couleur foncé, durs, ce qui oblige à un rasage fréquent… mais on n’a rien sans rien.

• LA CREME DEPILATOIRE

Le principe est simple : le produit désintègre le poil et il est éliminé avec le gadget fourni, qui peut être une spatule, une éponge. Là aussi, le principe s’apparente à celui du rasoir, puisque la racine du poil n’est pas attaquée. Les produits proposés sont de plus en plus performants, promettant douceur et une longue durée sans repousse. Même les peaux sensibles peuvent y trouver leur bonheur, puisque des formules douces et hypoallergéniques existent. A savoir : sont inclues dans cette catégorie les bombes aérosols qui s’utilisent sous la douche avec lesquelles une simple éponge, fournie avec le produit, permet d’éliminer ce dernier et les poils avec. Mais quel que soit le produit utilisé, il faut toujours le tester sur une petite zone pour voir s’il y’a une réaction au produit, auquel cas il ne faut pas l’utiliser bien sûr!

Inconvénients : pour la douceur, d’accord, mais pour la longue durée, faudra repasser… les femmes méditerranéennes sont en général pourvues d’une pilosité assez importante et quand les pubs nous parlent de 4 semaines sans poils, j’ai envie de rire… autre inconvénient qui est suffisant à me faire éviter ce type de produits : le temps de pose, en général de 8 à 15 min. Ne pas bouger pendant tout ce temps, c’est pas franchement la rigolade, surtout pour les zones… hum hum. Enfin, à vous de voir. Autre chose : l’odeur ; même si les fabricants font des efforts, l’odeur à l’application n’est pas franchement agréable, loin s’en faut !

• LA CIRE (CHAUDE OU FROIDE)

Les femmes sont généralement unanimes : elles sont prêtes à subir la douleur pour se débarrasser un peu plus longtemps de leurs poils. Les instituts de beauté proposant ce service sont innombrables, et les esthéticiennes sont intraitables : la cire, en arrachant le poil au bulbe, permet de retarder la repousse. En plus, le poil, au fil des épilations, devient de plus en plus fin. Mais voilà, ce n’est pas une méthode pour les « douleurophobes ». D’aucuns diront qu’il faut souffrir pour être belle. C’est aussi une méthode qui convient à celles qui voient des boutons pousser sur leur peau à force de s’épiler au rasoir, puisque la fréquence réduite de l’épilation n’agresse pas autant la peau.

La cire chaude est un tantinet plus efficace que la cire froide, puisque, à l’application, la chaleur dilate les pores et que les poils sont arrachés plus facilement.
Inconvénients : la douleur, insupportable pour certaines, surtout sur les zones les plus sensibles. Absolument contre-indiquée aux plus douillettes! Les poils qui poussent sous la peau, pour d’autres, qui forment de disgracieux boutons laissant souvent des cicatrices, connaissant la tendance de la gente féminine à jouer avec leurs boutons…

• L’EPILATEUR ELECTRIQUE

Ils ont beaucoup évolué depuis les premiers appareils ressemblant plus à des engins de torture ! Des designs modernes, des gadgets et des produits qui diminuent la douleur… on n’arrête pas le progrès ! Les sites de comparaison de produits sur internet peuvent vous aider à faire votre choix. Ces appareils sont si pratiques que l’investissement est vite amorti. A l’achat, il faut faire attention aux gadgets et aux « têtes » fournies avec l’appareil : le mieux est d’acheter un appareil avec têtes amovibles, en général une tête d’épilation (accompagnée de gadgets adaptables à la surface et à la concentration en poils sur la surface à épiler) et une tête rasoir pour les aisselles et le maillot.

La plupart des fabricants proposent des produits d’accompagnement qui limitent la sensation de douleur ; comme ces appareils arrachent le poil à la racine (comme la cire), la douleur est inévitable. Ces produits se présentent sous forme de lingettes imbibés ou de crèmes, gels, sprays qu’on applique sur la zone à épiler avant l’épilation. Le résultat est aussi bon que la cire, avec la même tendance à la raréfaction du poil au fur et à mesure des épilations successives. Je ne suis pas là pour faire de la pub, mais j’ai une préférence pour la marque Braun (silkepil, ça veut dit sûrement quelque chose ?) et j’ai un épilateur de cette marque qui m’a donné satisfaction.

Inconvénients : la douleur est là, à n’en pas douter. Elle reste cependant tolérable, d’autant plus que l’épilation se fait à la maison et qu’on peut prendre notre temps. Le bruit aussi peut être rebutant pour certaines, mais il n’est pas méchant ; il faut juste veiller à ne pas s’épiler à côté de votre jules ou de vos enfants endormis.

Chacune de nous recherche des résultats différents, selon la méthode utilisée: indolore, rapide, efficace ou qui dure le plus longtemps possible, voire définitive. Chacune de nous a aussi une peau bien spécifique, qui peut tolérer une technique plus qu’une autre. Donc à chacune de choisir celle qui lui convient. Bonne séance !